byAnhor

 le 04 juillet 2015...

Une robette un peu boulet

Il y a quelques semaines de cela, alors que j'avais besoin de coton blanc pour finaliser la doublure d'une turbulette, je décidais de faire un saut dans la sympathique boutique Okilebo. Il faut dire que je n'ai plus guère l'occasion de passer devant depuis mon déménagement il y a un peu plus d'un an. C'est donc accompagnée des filles que j'y suis allée, en leur promettant que, cerise sur le gâteau, elles pourraient choisir chacune un tissu. Premier petit tour rapide des tissus, et déjà Lorène m'annonçait qu'elle avait choisi. Et comme je la connais comme si je l'avais faite, mon petit doigt me disait déjà que ce rouleau de jersey pirate repéré dans l'autre rayonnage ne devait pas être étranger à ce choix si rapide. Elle me conduit donc au Saint Graal, et BINGO !! Ah cette Lorène !!! 

Ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai enfin trouvé le temps de régler son sort à ce coupon. Et ça sera une robette HLW, comme je le prévoyais déjà à ce moment là. J'avais d'ailleurs acheté par la même occasion un jersey rouge avec l'idée de me frotter à une finition différente des dernières fois (je ne l'ai pas bloggué mais j'ai depuis réalisé une copie conforme de ce modèle pour la fille d'une amie) à savoir le biais en jersey au lieu du biais coton.

Acte 1 : réimprimer le patron en deux exemplaires pour couper le 6 ans et le 8 ans car je n'arrive plus à remettre la main sur ceux que j'avais déjà imprimés (heureusement pour la foret amazonienne qu'il tient en 3 feuilles A4)... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 2 : couper le devant, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien... 

Acte 3 : couper le dos, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 4 : épingler le devant et le dos en tâchant de faire des raccords de lignes horizontales par trop moches... Et là oups, première bévue, il semble que je me sois emmêlé les pinceaux (ou plutôt les patrons) et que le dos ait été coupé en 8 ans et le devant en 6 ans. Qu'à cela ne tienne, j'assemble et je retaille le bas du dos.

Acte 5 : allumer sa recouvreuse pour border joliment le bas de la robette, changer les bobines pour accorder les couleurs. Finir son tour et se rendre compte seulement à ce moment là qu'en cours de route un fil supérieur à casser et que la jolie finition à deux fils se finit en un simple point de chaînette. Grrrr... Et pour découdre ça bonjour ! 

Acte 6 : se lancer à ses risques et périls dans la découpe de bandes pour border les emmanchures et les bretelles. Là c'est pas une réussite et le point élastique est difficile à découdre même au découd-vite. Découper donc le tout, ce qui va fatalement creuser l'emmanchure.

Acte 7 : sortir sa machine à biais, couper une première bande trop large, persister quand même. Border la première emmanchure pour un résultat un peu trop épais à mon goût et surtout à vue de nez une bretelle trop grande. Couper une seconde bande toujours trop large, et se rendre compte qu'il aurait été plus judiciaux de le faire en même temps que la première pour avoir des longueurs égales. 

Acte 8 : finir tant bien que mal en se résignant : "cette robette n'aura résolument pas les finitions du siècle"

Enfin bref... peut-être que finalement, il n'y aura que moi pour repérer toutes ces malfaçons... Peut-être qu'au final seul comptera de voir ce sacré p'tit bout d"bon'femme dans cette robette aux motifs pirates.

IMG_2824

On le voit bien le décalage d'emmanchure et le décalage de longueur de bretelle, hein ? Pffff...

 

Posté by Anhor à 16:58 - Pour les petit(e)s - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Une robette un peu boulet

    Ah oui on le voit sur la photo. Mais une fois portée ça ne se verra plus si? En plus elle a l'air péchue la petite Loren. Elle doit bouger vite, personne n'aura le temps de voir les finitions de sa robette :D Sans compter le joli motif qui capte le regard :)

    Posté par 1Temps2Coton, 05 juillet 2015 à 09:39 | | Répondre
Nouveau commentaire