byAnhor

Migration

C'est avec une journée de retard que je m'offre un petit cadeau d'anniversaire.

Ne dit-on pas qu'on n'est jamais aussi bien servi que par soit même ?

Et tant qu'à faire par moi-même, je vous invite donc à me suivre désormais ici 

http://www.byanhor.com/blog

avec un design fait de mes petites mimines.

Au plaisir de vous y rencontrer ou retrouver...

 


Une robette plus romanesque...

Après mon demi-échec de début d'après-midi, j'ai rempilé.! Comme je le disais dans mon précédent billet, au cours de notre virée à la boutique Okilebo, pendant que miss Lorène au caractère bien trempé portait son dévolu sur ce jersey pirate, je proposais un autre jersey, un brin plus féminin à Romane qui a simplement acquiescé.  

Cette fois, ça a été moins épique... Et voici le résultat

IMG_2829

Une robette un peu boulet

Il y a quelques semaines de cela, alors que j'avais besoin de coton blanc pour finaliser la doublure d'une turbulette, je décidais de faire un saut dans la sympathique boutique Okilebo. Il faut dire que je n'ai plus guère l'occasion de passer devant depuis mon déménagement il y a un peu plus d'un an. C'est donc accompagnée des filles que j'y suis allée, en leur promettant que, cerise sur le gâteau, elles pourraient choisir chacune un tissu. Premier petit tour rapide des tissus, et déjà Lorène m'annonçait qu'elle avait choisi. Et comme je la connais comme si je l'avais faite, mon petit doigt me disait déjà que ce rouleau de jersey pirate repéré dans l'autre rayonnage ne devait pas être étranger à ce choix si rapide. Elle me conduit donc au Saint Graal, et BINGO !! Ah cette Lorène !!! 

Ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai enfin trouvé le temps de régler son sort à ce coupon. Et ça sera une robette HLW, comme je le prévoyais déjà à ce moment là. J'avais d'ailleurs acheté par la même occasion un jersey rouge avec l'idée de me frotter à une finition différente des dernières fois (je ne l'ai pas bloggué mais j'ai depuis réalisé une copie conforme de ce modèle pour la fille d'une amie) à savoir le biais en jersey au lieu du biais coton.

Acte 1 : réimprimer le patron en deux exemplaires pour couper le 6 ans et le 8 ans car je n'arrive plus à remettre la main sur ceux que j'avais déjà imprimés (heureusement pour la foret amazonienne qu'il tient en 3 feuilles A4)... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 2 : couper le devant, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien... 

Acte 3 : couper le dos, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 4 : épingler le devant et le dos en tâchant de faire des raccords de lignes horizontales par trop moches... Et là oups, première bévue, il semble que je me sois emmêlé les pinceaux (ou plutôt les patrons) et que le dos ait été coupé en 8 ans et le devant en 6 ans. Qu'à cela ne tienne, j'assemble et je retaille le bas du dos.

Acte 5 : allumer sa recouvreuse pour border joliment le bas de la robette, changer les bobines pour accorder les couleurs. Finir son tour et se rendre compte seulement à ce moment là qu'en cours de route un fil supérieur à casser et que la jolie finition à deux fils se finit en un simple point de chaînette. Grrrr... Et pour découdre ça bonjour ! 

Acte 6 : se lancer à ses risques et périls dans la découpe de bandes pour border les emmanchures et les bretelles. Là c'est pas une réussite et le point élastique est difficile à découdre même au découd-vite. Découper donc le tout, ce qui va fatalement creuser l'emmanchure.

Acte 7 : sortir sa machine à biais, couper une première bande trop large, persister quand même. Border la première emmanchure pour un résultat un peu trop épais à mon goût et surtout à vue de nez une bretelle trop grande. Couper une seconde bande toujours trop large, et se rendre compte qu'il aurait été plus judiciaux de le faire en même temps que la première pour avoir des longueurs égales. 

Acte 8 : finir tant bien que mal en se résignant : "cette robette n'aura résolument pas les finitions du siècle"

Enfin bref... peut-être que finalement, il n'y aura que moi pour repérer toutes ces malfaçons... Peut-être qu'au final seul comptera de voir ce sacré p'tit bout d"bon'femme dans cette robette aux motifs pirates.

IMG_2824

On le voit bien le décalage d'emmanchure et le décalage de longueur de bretelle, hein ? Pffff...

 

Her Little Limpide

Il n'y a pas si longtemps, c'était le 4 mai si je m'en réfère à ce blog qui me tient souvent lieu d'agenda couture, je vous narrais mes déboires de tailles, avec ce pantalon piscine compatible, coupé en 128, mais en 104 pour la longueur de jambes, que j'avais encore très largement grignoté par l'ourlet ! 

Le 16 mars cette fois, je vous présentais la mini-perle de Romane (car c'est bien d'elle dont il est question aujourd'hui), mini-perle qui va atterrir illico dans l'armoire de sa soeur (enfin faudra-t-il encore que celle-ci trouve grâce à ses yeux et à son « dress » code avec de gros gros guillemets autour de dress). De mémoire je l'avais coupé en 6 ans (faudrait que je m'autodicipline avec ça aussi, si ce blog me tient lieu d'agenda couture, il serait bon que toutes les références y figurent), et la semaine dernière, j'ai retrouvé Romane changée le soir au centre de loisirs. Le lendemain son AVS m'expliquait qu'on avait limite atteint l'atteinte (sic) à la pudeur avec cette mini-jupe. Enfin en terme plus sympa, mais ça veut bien dire ça. Et puis Romane n'a pas le reflex de remettre sa jupe en place si elle remonte sur son bidon...

Bref... Samedi matin, le facteur m'a déposé le magazine Coudre c'est facile numéro 31, magazine que je n'achète jamais d'habitude, mais là en apprenant qu'il contenait un patron de Nadège Saladini, que dis-je un patron ? Deux patrons ! Pour un duo mère fille ! Ben j'ai fait comme tout le monde, j'ai foncé. Mais au lieu de le chercher en kiosque je l'ai commandé.

Sans mon petit mannequin sous la main, et suite aux dilemmes présentés ci-dessus, j'étais bien en peine... Que faire ? Du 6 ans ? Parce que soyons honnête, à côté de certains enfants de moyenne section (je ne parle même pas ici de ceux de sa classe de grande section !), ben ils lui mangent sur la tête. Du 8 ans écourtée en 6 ans ? Du 8 ans ? Bref, si le modèle s'appelle « Limpide » mes idées, elles, étaient loin de l'être... Oh et puis vaille que vaille... Je me suis lancée dans un vrai 8 ans, en me disant qu'au pire ça lui irait l'année prochaine aussi !

J'ai donc sorti mon dernier colis craquage chez JAQSFabric, et j'ai porté mon dévolu sur deux tissus coordonnés signés Michael Miller. Deux petits bijoux avec de jolis reflets dorés ! 

unnamed (1)  unnamed

Sauf que... sauf que... ben le tissu à chevrons n'était pas suffisant pour couper un devant et un dos... Que faire ? Sur quel tissu me rabattre ? Qui soit un minimum coordonné aux confettis ? Je n'ai pas trouvé de meilleure idée/solution que du blanc... Avec un gros gros doute quand même sur le haut pouvoir de salabilité d'un tel choix... Mais je n'avais pas envie de laisser cet en-cours traîner... alors ça sera blanc...

11215152_10206978914620324_6121088846626178943_n

19396_10206978916460370_3539432985394240349_n

Dimanche soir, c'était l'heure des retrouvailles et du shooting... Au final comme prévu c'est un peu grand, mais ça passe... Et puis on ne risque pas la comparaison avec la mini-perle. Shooting perturbé par miss Lorène dont vous apprécierez le style jean-baskets-sauce-tomate-tatoo, aux antipodes de la « Limpide »

10603720_10206978901139987_4733039759094855657_n1661860_10206978900899981_5196945344332594115_n
11143479_10206978900099961_1384794202177860934_n

11036083_10206978899699951_3423664011258260647_n

Mais la starlette du jour c'était bien Romane... Pour une fois, le shooting a été productif... Je m'étonne de ne pas avoir pensé plus tôt (ça fait un an que j'habite là) à ce petit palier à l'étage comme décor neutre. Pourtant, en octobre (je croise les doigts) je dois déménager une nouvelle fois, dans une maison que je fais construire toute seule comme une grande... Ceraines personnes autour de moi admirent mon courage de m'être lancée toute seule dans un tel projet. Je ne vois qu'une chose... ça sera l'occasion pour moi de réaliser un doux rêve... avoir mon premier atelier de couture... Il faudra alors trouver un nouveau coin sympa pour les prises de vues.

1505495_10206978902180013_367066582788398133_n11180312_10206978901780003_3300108571590947887_n

11402744_10206978901499996_1480891457908235178_n

10418881_10206978899579948_6371873860619066823_n

Dessine-moi un joyeux mouton

J'adore spoonflower, c'est toujours l'occasion de balades inattendues et une source inépuisable d'envie de tissus (ou pas !). Ou pas, car certains designs me laissent pantoise. Oui, je ne suis pas fan par exemple des cavaliers King Charles, bergers allemands et autres toutous qui viennent orner certains tissus, mais il faut bien avouer qu'en effectuant une recherche filtrée sur les designers français, on fait à coup sûr meilleure pioche. C'est le cas de Cassiopee, alias Hélène Michau dont j'ai découvert les créations, et qui participe régulièrement à la "weekly contest" qui permet de s'exprimer chaque semaine sur un thème imposé. J'avais en particulier flashé sur son "Dessine moi un mouton" à l'occasion d'une thématique... ben moutons ! J'ai immédiatement vu son potentiel pour une turbulette de bébé. Turbulette qui est d'ailleurs en cours... En voyant les chutes de tissus, Lorène m'a alors dit avec des étoiles dans les yeux "Oh un tissu mouton". Et là dans l'instant même, un short joyeux est apparu dans ma tête. Très rapidement, les étapes se sont enchaînées : impression, scotchage, découpage, et c'était parti... Un petit short plein de peps, gai et joyeux comme son nom l'indique, en taille 6 ans en espérant qu'elle pourra aussi le remettre l'année prochaine, et le voici : 

11048740_10206905049653746_8461432675688180578_n

11407070_10206905053653846_3663300912031019077_n

11174911_989148151118840_7967724988091565766_n

 



La turbulette qui faisait des émules

Et de trois. Voici ma troisième réalisation de turbulette personnalisée. A l'origine, il y avait cette première tentative, qui avait tapé dans l'oeil de ma soeur, qui m'a demandé de lui en faire une pour mon neveu. Suite à ça, elle m'a aussi demandé ce que donnerait une version fille, avec dans l'idée de l'offrir comme cadeau de naissance pour une de ses amies. Ni une, ni deux, j'ai donc repris mon fichier inkscape, j'ai encore une fois changer le texte, les hiboux et les couleurs pour coller à la naissance d'une seconde fille dans cette famille. J'étais partie sur des couleurs soutenues, comme pour mes précédents modèles, mais ma soeur m'a demandé d'adoucir les coloris. Et hop, c'était reparti pour une commande spoonflower

Bon l'inconvénient de cette hyper-personalisation, c'est que bien que chaque commande me permet de mettre ensuite le motif en vente dans leur boutique, il semble difficile de trouver une personne potentiellement interessée par le même motif. J'ai donc décidé d'ajouter deux nouvelles versions, plus simples celles-ci. Je n'ai pas encore passé commande, les motifs ne sont donc pas encore visible dans ma galerie, mais je compte y remedier très prochainement.

 

Mais revenons un peu à la cousette qui nous interesse présentement : le turbulette de Ninon ! Et là voici en quelques images.

IMG_2716

IMG_2720  IMG_2717  IMG_2718

Une monstrueuse robette

Est-il besoin d'un long discours ? La robette, c'est comme l'écrit Nadège, un modèle qui ne paye pas de mine, qui n’a rien d’originale, mais qui est tout à fait indispensable ! Lors de ma première commande chez Ilona, j'avais craqué sur ce rudes jersey bio cranberry ainsi que sur le cerf-soleil jersey bio sable. Si j'avais réussi (mais sans grande fierté) à travailler mon coupon cerf-soleil en un TROP TOP d'Ivanne S, version col bénitier, mon coupon de rudes ne trouvait pas de destination. Et puis la robette est arrivée, et c'était comme une évidence ! Toujours dans la même veine du "comment habiller ma petite cascadeuse, piplette, chipie sans tomber dans le trop fifille"

1453470_10206791265689218_2296053122422155816_n13407_10206791266049227_7094074783906907665_n

J'ai osé le skinny !!

Bon, en fait ce titre est mensonger, car je ne viens de découvrir qu'à l'instant l'intitulé exact du patron, le « Ginger Skinny Jeans ». Comment l'ai-je découvert ? Ça c'est une bonne question... Je ne sais plus... Au détour d'un blog très certainement... Allez savoir pourquoi, l'univers graphique de cette marque américaine « Closet Case » était pour moi le gage de patrons compatibles avec mes formes généreuses (dirons-nous), très loin du côté branchouillo-brindille de certaines marques françaises.

J'avais réalisé une première version il y a quelques mois, que je n'avais pris le temps ni de blogguer, ni même de facebooker. Et pourtant j'en étais particulièrement fière ! Hormis une ceinture que j'avais omis de thermocoller et qui était donc un peu lâche, ce modèle de pantalon 5 poches en jean léger entièrement surpiqué, sa doublure Seashore Shelly Turquoise de « Soft Cactus » et son tombé tout me plaisait. Loin du côté skinny que je découvre là, je le trouvais bootcut juste ce qu'il fallait pour allonger mes gambettes. Faudrait vraiment que je pense à le prendre en photos !!

Ce week-end, j'ai reçu (entre autre !) un coupon de jean blanc légèrement élasthanne que j'avais commandé en pensant en faire une nouvelle veste Cool Dude. Et finalement, changement de plan, l'inspiration est subitement venue pour un nouveau « Ginger Skinny Jeans » estival. Et hop, c'était reparti... 

Le résultat, comment dire... Je l'adore !! Je l'ai lavé (oui je sais je devrais le faire avant de me lancer dans un tel projet) pour pouvoir le porter deux fois dans la même semaine ! Il a légèrement rétréci en hauteur, ce qui lui donne un rendu un brin plus mi cheville. Là encore on est loin de l'effet skinny. Mais j'adore ! J'ai soigné les finitions. Les coutures à l'entrejambe sur piquées au point triple, et surpiqué à l'aiguille double (je n'ai pas arrêté de switcher entre mon aiguille simple et mon aiguille double). La pose de la FE a été fingers in the nose. Une très grande réussite que je vais sans doute reproduire !

11350589_10206724295775012_3948676546543692505_n

Photo de pied en attendant des photos de détails (enfin si j'ai le courage ;-)

 

Une Mutine pour Joséphine

On ne change pas les bonnes habitudes, même si celles-ci tardent, tardent, mais tardeeeeent... La petite Joséphine aura bientôt 1 an ! Comme ça file... Je n'arrive décidément pas (plus ?) à me mettre en mode cadeau de naissance (quoique après ça et ça, j'ai une nouvelle chouette turbulette en préparation enfin dès que j'aurais reçu mon tissu). J'avais donc dans l'idée de coudre une pièce estival pour les futures vacances, quand j'ai appris qu'au cours de cette année, la maman s'est doucement mise à la couture. L'effet fille après deux garçons ne doit pas être étranger à ceci. Je me devais donc de rehausser le niveau et en particulier d'offrir à la petite Joséphine une pièce plus travaillée, comme un encouragement pour sa maman à persévérer. J'ai donc pensé au patron de la Mutine HLW (déjà tracé en 2 ans, qui plus est). Tous ces plis, ce biais à mi bras, ce joli col faussement carré, sont autant de détails qui en font un modèle raffiné que j'adore. Un coton violet et des pressions KAM assorties, des manches dans un motif printanier, et voilà, je rends ma copie... 

mutine

Jean et Liberty

Tiens, mais je n'avais jamais publié au sujet de cette petite veste que j'adore ! J'ai retrouvé la photo sur mon fil facebook, et elle date d'août dernier ! Cette petite veste, c'est la Cool Dude du Ottobre 2013/3 ! Je l'avais réalisée à l'époque pour miss Lorène, de mémoire ce devait être en taille 98, dans un coupon de 3 mètres de jean des coupons de Saint-Pierre. Agrémentée de pressions KAM mauve en forme de coeurs, et d'une tortue en flex pailleté en guise d'étiquette de nom (sur requête de la petite cliente).

10574465_10204567841545004_1227188563385564417_n      g279235

 

Avec les beaux jours, la Elfique de Romane n'était plus du tout appropriée à la saison. Il y avait bien la veste Agatha de petit Chaperon Rouge, présentée dans mon billet fourre-tout (mais dont les images ont malheureusement des problèmes d'affichage triste[1]) mais elle a bien mal vieilli je trouve. La gabardine a terni, elle se défroisse très très difficilement en laissant des traces, le choix de la doublure dans une matière trop lourde et souple déborde en bas, et pour couronner le tout le biais qui borde le col n'est pas très secure, déjà repris sur la gabardine qui s'effiloche. Note pour plus tard, préférer les cols passepoilés comme sur ma première Agatha. Bref, tout ça pour dire qu'il était grand temps de penser à la petite veste de mi-saison pour ma grande. Comme j'adore la Cool Dude de sa soeur, comme j'avais envie d'un modèle girly mais pas trop, comme il me restait des kilomètres de mon coupon, hop je me suis décidée pour un nouveau Cool Dude, en taille 128 (avant qu'il ne soit trop tard). Et pour le côté girly en jean, j'ai pensé à ces découpes sur les devants que je pouvais agrémenter de liberty Capel rouge (oui il est rouge, on pourrait le croire rose sur les photos). Puis j'ai pensé à faire un rappel dans le dos. Du coup les pressions KAM sont elles aussi rouges (rondes parce que je n'avais pas de coeurs). Voici donc le recto-verso...

11209361_10206592736206105_311942882411715297_n

La dégaine qui va bien et qui plaira à coup sûr à paup's.

11205118_10206600266874367_3853387301687199488_n

Et le reste du shooting <3

11233493_10206600266554359_5640775312056028855_n  11259431_10206600266514358_1972366314135989172_n  11193407_10206600266274352_6478996191726332002_n

11139382_10206600265634336_436882507053310365_n  11164661_10206600265594335_5278428310715196560_n  11108269_10206600265674337_7490337162623014455_n