byAnhor

Une robette plus romanesque...

Après mon demi-échec de début d'après-midi, j'ai rempilé.! Comme je le disais dans mon précédent billet, au cours de notre virée à la boutique Okilebo, pendant que miss Lorène au caractère bien trempé portait son dévolu sur ce jersey pirate, je proposais un autre jersey, un brin plus féminin à Romane qui a simplement acquiescé.  

Cette fois, ça a été moins épique... Et voici le résultat

IMG_2829


Une robette un peu boulet

Il y a quelques semaines de cela, alors que j'avais besoin de coton blanc pour finaliser la doublure d'une turbulette, je décidais de faire un saut dans la sympathique boutique Okilebo. Il faut dire que je n'ai plus guère l'occasion de passer devant depuis mon déménagement il y a un peu plus d'un an. C'est donc accompagnée des filles que j'y suis allée, en leur promettant que, cerise sur le gâteau, elles pourraient choisir chacune un tissu. Premier petit tour rapide des tissus, et déjà Lorène m'annonçait qu'elle avait choisi. Et comme je la connais comme si je l'avais faite, mon petit doigt me disait déjà que ce rouleau de jersey pirate repéré dans l'autre rayonnage ne devait pas être étranger à ce choix si rapide. Elle me conduit donc au Saint Graal, et BINGO !! Ah cette Lorène !!! 

Ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai enfin trouvé le temps de régler son sort à ce coupon. Et ça sera une robette HLW, comme je le prévoyais déjà à ce moment là. J'avais d'ailleurs acheté par la même occasion un jersey rouge avec l'idée de me frotter à une finition différente des dernières fois (je ne l'ai pas bloggué mais j'ai depuis réalisé une copie conforme de ce modèle pour la fille d'une amie) à savoir le biais en jersey au lieu du biais coton.

Acte 1 : réimprimer le patron en deux exemplaires pour couper le 6 ans et le 8 ans car je n'arrive plus à remettre la main sur ceux que j'avais déjà imprimés (heureusement pour la foret amazonienne qu'il tient en 3 feuilles A4)... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 2 : couper le devant, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien... 

Acte 3 : couper le dos, et en border l'encolure... Jusqu'ici tout va bien...

Acte 4 : épingler le devant et le dos en tâchant de faire des raccords de lignes horizontales par trop moches... Et là oups, première bévue, il semble que je me sois emmêlé les pinceaux (ou plutôt les patrons) et que le dos ait été coupé en 8 ans et le devant en 6 ans. Qu'à cela ne tienne, j'assemble et je retaille le bas du dos.

Acte 5 : allumer sa recouvreuse pour border joliment le bas de la robette, changer les bobines pour accorder les couleurs. Finir son tour et se rendre compte seulement à ce moment là qu'en cours de route un fil supérieur à casser et que la jolie finition à deux fils se finit en un simple point de chaînette. Grrrr... Et pour découdre ça bonjour ! 

Acte 6 : se lancer à ses risques et périls dans la découpe de bandes pour border les emmanchures et les bretelles. Là c'est pas une réussite et le point élastique est difficile à découdre même au découd-vite. Découper donc le tout, ce qui va fatalement creuser l'emmanchure.

Acte 7 : sortir sa machine à biais, couper une première bande trop large, persister quand même. Border la première emmanchure pour un résultat un peu trop épais à mon goût et surtout à vue de nez une bretelle trop grande. Couper une seconde bande toujours trop large, et se rendre compte qu'il aurait été plus judiciaux de le faire en même temps que la première pour avoir des longueurs égales. 

Acte 8 : finir tant bien que mal en se résignant : "cette robette n'aura résolument pas les finitions du siècle"

Enfin bref... peut-être que finalement, il n'y aura que moi pour repérer toutes ces malfaçons... Peut-être qu'au final seul comptera de voir ce sacré p'tit bout d"bon'femme dans cette robette aux motifs pirates.

IMG_2824

On le voit bien le décalage d'emmanchure et le décalage de longueur de bretelle, hein ? Pffff...

 

Her Little Limpide

Il n'y a pas si longtemps, c'était le 4 mai si je m'en réfère à ce blog qui me tient souvent lieu d'agenda couture, je vous narrais mes déboires de tailles, avec ce pantalon piscine compatible, coupé en 128, mais en 104 pour la longueur de jambes, que j'avais encore très largement grignoté par l'ourlet ! 

Le 16 mars cette fois, je vous présentais la mini-perle de Romane (car c'est bien d'elle dont il est question aujourd'hui), mini-perle qui va atterrir illico dans l'armoire de sa soeur (enfin faudra-t-il encore que celle-ci trouve grâce à ses yeux et à son « dress » code avec de gros gros guillemets autour de dress). De mémoire je l'avais coupé en 6 ans (faudrait que je m'autodicipline avec ça aussi, si ce blog me tient lieu d'agenda couture, il serait bon que toutes les références y figurent), et la semaine dernière, j'ai retrouvé Romane changée le soir au centre de loisirs. Le lendemain son AVS m'expliquait qu'on avait limite atteint l'atteinte (sic) à la pudeur avec cette mini-jupe. Enfin en terme plus sympa, mais ça veut bien dire ça. Et puis Romane n'a pas le reflex de remettre sa jupe en place si elle remonte sur son bidon...

Bref... Samedi matin, le facteur m'a déposé le magazine Coudre c'est facile numéro 31, magazine que je n'achète jamais d'habitude, mais là en apprenant qu'il contenait un patron de Nadège Saladini, que dis-je un patron ? Deux patrons ! Pour un duo mère fille ! Ben j'ai fait comme tout le monde, j'ai foncé. Mais au lieu de le chercher en kiosque je l'ai commandé.

Sans mon petit mannequin sous la main, et suite aux dilemmes présentés ci-dessus, j'étais bien en peine... Que faire ? Du 6 ans ? Parce que soyons honnête, à côté de certains enfants de moyenne section (je ne parle même pas ici de ceux de sa classe de grande section !), ben ils lui mangent sur la tête. Du 8 ans écourtée en 6 ans ? Du 8 ans ? Bref, si le modèle s'appelle « Limpide » mes idées, elles, étaient loin de l'être... Oh et puis vaille que vaille... Je me suis lancée dans un vrai 8 ans, en me disant qu'au pire ça lui irait l'année prochaine aussi !

J'ai donc sorti mon dernier colis craquage chez JAQSFabric, et j'ai porté mon dévolu sur deux tissus coordonnés signés Michael Miller. Deux petits bijoux avec de jolis reflets dorés ! 

unnamed (1)  unnamed

Sauf que... sauf que... ben le tissu à chevrons n'était pas suffisant pour couper un devant et un dos... Que faire ? Sur quel tissu me rabattre ? Qui soit un minimum coordonné aux confettis ? Je n'ai pas trouvé de meilleure idée/solution que du blanc... Avec un gros gros doute quand même sur le haut pouvoir de salabilité d'un tel choix... Mais je n'avais pas envie de laisser cet en-cours traîner... alors ça sera blanc...

11215152_10206978914620324_6121088846626178943_n

19396_10206978916460370_3539432985394240349_n

Dimanche soir, c'était l'heure des retrouvailles et du shooting... Au final comme prévu c'est un peu grand, mais ça passe... Et puis on ne risque pas la comparaison avec la mini-perle. Shooting perturbé par miss Lorène dont vous apprécierez le style jean-baskets-sauce-tomate-tatoo, aux antipodes de la « Limpide »

10603720_10206978901139987_4733039759094855657_n1661860_10206978900899981_5196945344332594115_n
11143479_10206978900099961_1384794202177860934_n

11036083_10206978899699951_3423664011258260647_n

Mais la starlette du jour c'était bien Romane... Pour une fois, le shooting a été productif... Je m'étonne de ne pas avoir pensé plus tôt (ça fait un an que j'habite là) à ce petit palier à l'étage comme décor neutre. Pourtant, en octobre (je croise les doigts) je dois déménager une nouvelle fois, dans une maison que je fais construire toute seule comme une grande... Ceraines personnes autour de moi admirent mon courage de m'être lancée toute seule dans un tel projet. Je ne vois qu'une chose... ça sera l'occasion pour moi de réaliser un doux rêve... avoir mon premier atelier de couture... Il faudra alors trouver un nouveau coin sympa pour les prises de vues.

1505495_10206978902180013_367066582788398133_n11180312_10206978901780003_3300108571590947887_n

11402744_10206978901499996_1480891457908235178_n

10418881_10206978899579948_6371873860619066823_n

Dessine-moi un joyeux mouton

J'adore spoonflower, c'est toujours l'occasion de balades inattendues et une source inépuisable d'envie de tissus (ou pas !). Ou pas, car certains designs me laissent pantoise. Oui, je ne suis pas fan par exemple des cavaliers King Charles, bergers allemands et autres toutous qui viennent orner certains tissus, mais il faut bien avouer qu'en effectuant une recherche filtrée sur les designers français, on fait à coup sûr meilleure pioche. C'est le cas de Cassiopee, alias Hélène Michau dont j'ai découvert les créations, et qui participe régulièrement à la "weekly contest" qui permet de s'exprimer chaque semaine sur un thème imposé. J'avais en particulier flashé sur son "Dessine moi un mouton" à l'occasion d'une thématique... ben moutons ! J'ai immédiatement vu son potentiel pour une turbulette de bébé. Turbulette qui est d'ailleurs en cours... En voyant les chutes de tissus, Lorène m'a alors dit avec des étoiles dans les yeux "Oh un tissu mouton". Et là dans l'instant même, un short joyeux est apparu dans ma tête. Très rapidement, les étapes se sont enchaînées : impression, scotchage, découpage, et c'était parti... Un petit short plein de peps, gai et joyeux comme son nom l'indique, en taille 6 ans en espérant qu'elle pourra aussi le remettre l'année prochaine, et le voici : 

11048740_10206905049653746_8461432675688180578_n

11407070_10206905053653846_3663300912031019077_n

11174911_989148151118840_7967724988091565766_n

 

La turbulette qui faisait des émules

Et de trois. Voici ma troisième réalisation de turbulette personnalisée. A l'origine, il y avait cette première tentative, qui avait tapé dans l'oeil de ma soeur, qui m'a demandé de lui en faire une pour mon neveu. Suite à ça, elle m'a aussi demandé ce que donnerait une version fille, avec dans l'idée de l'offrir comme cadeau de naissance pour une de ses amies. Ni une, ni deux, j'ai donc repris mon fichier inkscape, j'ai encore une fois changer le texte, les hiboux et les couleurs pour coller à la naissance d'une seconde fille dans cette famille. J'étais partie sur des couleurs soutenues, comme pour mes précédents modèles, mais ma soeur m'a demandé d'adoucir les coloris. Et hop, c'était reparti pour une commande spoonflower

Bon l'inconvénient de cette hyper-personalisation, c'est que bien que chaque commande me permet de mettre ensuite le motif en vente dans leur boutique, il semble difficile de trouver une personne potentiellement interessée par le même motif. J'ai donc décidé d'ajouter deux nouvelles versions, plus simples celles-ci. Je n'ai pas encore passé commande, les motifs ne sont donc pas encore visible dans ma galerie, mais je compte y remedier très prochainement.

 

Mais revenons un peu à la cousette qui nous interesse présentement : le turbulette de Ninon ! Et là voici en quelques images.

IMG_2716

IMG_2720  IMG_2717  IMG_2718



Une monstrueuse robette

Est-il besoin d'un long discours ? La robette, c'est comme l'écrit Nadège, un modèle qui ne paye pas de mine, qui n’a rien d’originale, mais qui est tout à fait indispensable ! Lors de ma première commande chez Ilona, j'avais craqué sur ce rudes jersey bio cranberry ainsi que sur le cerf-soleil jersey bio sable. Si j'avais réussi (mais sans grande fierté) à travailler mon coupon cerf-soleil en un TROP TOP d'Ivanne S, version col bénitier, mon coupon de rudes ne trouvait pas de destination. Et puis la robette est arrivée, et c'était comme une évidence ! Toujours dans la même veine du "comment habiller ma petite cascadeuse, piplette, chipie sans tomber dans le trop fifille"

1453470_10206791265689218_2296053122422155816_n13407_10206791266049227_7094074783906907665_n

J'ai osé le skinny !!

Bon, en fait ce titre est mensonger, car je ne viens de découvrir qu'à l'instant l'intitulé exact du patron, le « Ginger Skinny Jeans ». Comment l'ai-je découvert ? Ça c'est une bonne question... Je ne sais plus... Au détour d'un blog très certainement... Allez savoir pourquoi, l'univers graphique de cette marque américaine « Closet Case » était pour moi le gage de patrons compatibles avec mes formes généreuses (dirons-nous), très loin du côté branchouillo-brindille de certaines marques françaises.

J'avais réalisé une première version il y a quelques mois, que je n'avais pris le temps ni de blogguer, ni même de facebooker. Et pourtant j'en étais particulièrement fière ! Hormis une ceinture que j'avais omis de thermocoller et qui était donc un peu lâche, ce modèle de pantalon 5 poches en jean léger entièrement surpiqué, sa doublure Seashore Shelly Turquoise de « Soft Cactus » et son tombé tout me plaisait. Loin du côté skinny que je découvre là, je le trouvais bootcut juste ce qu'il fallait pour allonger mes gambettes. Faudrait vraiment que je pense à le prendre en photos !!

Ce week-end, j'ai reçu (entre autre !) un coupon de jean blanc légèrement élasthanne que j'avais commandé en pensant en faire une nouvelle veste Cool Dude. Et finalement, changement de plan, l'inspiration est subitement venue pour un nouveau « Ginger Skinny Jeans » estival. Et hop, c'était reparti... 

Le résultat, comment dire... Je l'adore !! Je l'ai lavé (oui je sais je devrais le faire avant de me lancer dans un tel projet) pour pouvoir le porter deux fois dans la même semaine ! Il a légèrement rétréci en hauteur, ce qui lui donne un rendu un brin plus mi cheville. Là encore on est loin de l'effet skinny. Mais j'adore ! J'ai soigné les finitions. Les coutures à l'entrejambe sur piquées au point triple, et surpiqué à l'aiguille double (je n'ai pas arrêté de switcher entre mon aiguille simple et mon aiguille double). La pose de la FE a été fingers in the nose. Une très grande réussite que je vais sans doute reproduire !

11350589_10206724295775012_3948676546543692505_n

Photo de pied en attendant des photos de détails (enfin si j'ai le courage ;-)

 

Une Mutine pour Joséphine

On ne change pas les bonnes habitudes, même si celles-ci tardent, tardent, mais tardeeeeent... La petite Joséphine aura bientôt 1 an ! Comme ça file... Je n'arrive décidément pas (plus ?) à me mettre en mode cadeau de naissance (quoique après ça et ça, j'ai une nouvelle chouette turbulette en préparation enfin dès que j'aurais reçu mon tissu). J'avais donc dans l'idée de coudre une pièce estival pour les futures vacances, quand j'ai appris qu'au cours de cette année, la maman s'est doucement mise à la couture. L'effet fille après deux garçons ne doit pas être étranger à ceci. Je me devais donc de rehausser le niveau et en particulier d'offrir à la petite Joséphine une pièce plus travaillée, comme un encouragement pour sa maman à persévérer. J'ai donc pensé au patron de la Mutine HLW (déjà tracé en 2 ans, qui plus est). Tous ces plis, ce biais à mi bras, ce joli col faussement carré, sont autant de détails qui en font un modèle raffiné que j'adore. Un coton violet et des pressions KAM assorties, des manches dans un motif printanier, et voilà, je rends ma copie... 

mutine

Jean et Liberty

Tiens, mais je n'avais jamais publié au sujet de cette petite veste que j'adore ! J'ai retrouvé la photo sur mon fil facebook, et elle date d'août dernier ! Cette petite veste, c'est la Cool Dude du Ottobre 2013/3 ! Je l'avais réalisée à l'époque pour miss Lorène, de mémoire ce devait être en taille 98, dans un coupon de 3 mètres de jean des coupons de Saint-Pierre. Agrémentée de pressions KAM mauve en forme de coeurs, et d'une tortue en flex pailleté en guise d'étiquette de nom (sur requête de la petite cliente).

10574465_10204567841545004_1227188563385564417_n      g279235

 

Avec les beaux jours, la Elfique de Romane n'était plus du tout appropriée à la saison. Il y avait bien la veste Agatha de petit Chaperon Rouge, présentée dans mon billet fourre-tout (mais dont les images ont malheureusement des problèmes d'affichage triste[1]) mais elle a bien mal vieilli je trouve. La gabardine a terni, elle se défroisse très très difficilement en laissant des traces, le choix de la doublure dans une matière trop lourde et souple déborde en bas, et pour couronner le tout le biais qui borde le col n'est pas très secure, déjà repris sur la gabardine qui s'effiloche. Note pour plus tard, préférer les cols passepoilés comme sur ma première Agatha. Bref, tout ça pour dire qu'il était grand temps de penser à la petite veste de mi-saison pour ma grande. Comme j'adore la Cool Dude de sa soeur, comme j'avais envie d'un modèle girly mais pas trop, comme il me restait des kilomètres de mon coupon, hop je me suis décidée pour un nouveau Cool Dude, en taille 128 (avant qu'il ne soit trop tard). Et pour le côté girly en jean, j'ai pensé à ces découpes sur les devants que je pouvais agrémenter de liberty Capel rouge (oui il est rouge, on pourrait le croire rose sur les photos). Puis j'ai pensé à faire un rappel dans le dos. Du coup les pressions KAM sont elles aussi rouges (rondes parce que je n'avais pas de coeurs). Voici donc le recto-verso...

11209361_10206592736206105_311942882411715297_n

La dégaine qui va bien et qui plaira à coup sûr à paup's.

11205118_10206600266874367_3853387301687199488_n

Et le reste du shooting <3

11233493_10206600266554359_5640775312056028855_n  11259431_10206600266514358_1972366314135989172_n  11193407_10206600266274352_6478996191726332002_n

11139382_10206600265634336_436882507053310365_n  11164661_10206600265594335_5278428310715196560_n  11108269_10206600265674337_7490337162623014455_n

 

 

Couture raison...

Non, pas de couture passion aujourd'hui, mais bien de la couture raison... Romane, heu comment dire... Je m'y perds de plus en plus dans ses mensurations. En règle générale, j'essaie de tracer en 6 ans et de m'arrêter à la ligne du 4 ans. Ça fonctionne relativement bien pour les manteaux, robes et autres tuniques que je réalise pour elle et que je complète par des leggings ou jeggings du commerce. Il y a bien eu il y a quelques années de cela une tentative de jean, dont 20 bons centimètres avaient été rabotés pour faire un ourlet. Tentative sinon peu concluante, du moins peu bidon-compatible, et ledit jean finissait régulièrement sur les chevilles, malgré la ceinture à élasticité ajustable. Hummmm... D'où les leggings dont je finissais par me lasser avant de découvrir, ôh merveille, les jeggings !

Il y a quelques semaines, un mot dans le carnet de liaison nous invitait à opter le mercredi pour une tenue confortable et pratique pour le rhabillage dans les vestiaires après la séance de piscine, et d'éviter en particulier les collants et leggings pour les filles. J'avais fait un petit point avec son AVS pour lui faire part de mon 'romanesque' dilemme, et de cette épineuse question de bidon compatibilité, pour aboutir à un passe droit... Passe droit qui n'aura tenu que le temps d'une seule séance...

Je ne sais pas comment aurait géré une maman non couturière, parce qu'il me semble que dans le commerce, peu d'alternative s'offrent à nous, non ? Bref, qui dit pantalon, dit forcément chez moi Ottobre, j'ai donc fouillé et feuilletté mes magazines à la recherche du pantalon confortable. Le So Good

g200682

Mais alors dans une version hyper simplifiée ! Exit la braguette ! Et bonjour la taille élastifiée. C'est alors posé la question du choix de la taille... Aïe !! J'ai réfléchis à l'envers... En privilégiant le confort et l'ampleur qui rappelons-le était dans le cahier des charges initial. Plutôt que de me dire que ma fille mesure à peine plus qu'un mètre, j'ai préféré me dire que si elle n'était pas si petite, sa stature devrait davantage effleurer les 1m20, et je suis partie sur du 128 que j'ai arrêté à la ligne des 104 pour les bas de jambes. Un velours violet, une pointe de doré pour border les poches, un ourlet qui a lui seul a bien dû grignoter encore 8 bons centimètres (courte sur pattes, vous avez dit courte sur pattes ?) et hop, une réalisation bien faite, vite faite. Et une photo tout aussi vite faite en prime... Pas des plus flatteuses car mademoiselle a tout de suite trouvé ses poches (et la dégaine qui va de paire), ce qui a le don de faire descendre la ceinture sous le « so famous » bidon (Non ce n'est pas un pot de somatoline que vous devinez au dessus de sa tête !). Bref, le contrat est tout de même rempli, et il a été approuvé mercredi dernier par son AVS.

11050856_10206575034043562_7034307934351938289_n

 

 

 

Une petite Ensoleillée pour faire revenir le soleil

Décidément, cette semaine on ne m'arrête plus... Voici ma troisième cousette de la semaine. Je m'étais pourtant dit que je profiterais de mon temps libre pour aller au cinéma par exemple, mais finalement ma compulsion a été trop forte. Après deux Songeuses très girly pour Romane, ici et , il était temps de penser à Lorène. Sur le papier, je n'arrive que très peu à l'associer elle à des modèles trop girly. Dans la nouvelle collection Her little world, j'avais donc repéré le modèle Ensoleillée qui me semblait un bon compromis pour elle. J'ai donc fouillé mon stock à la recherche d'un tissu qui collerait au modèle. Une nouvelle fois, mon coupon Rudes jersey bio gris ne faisait pas l'affaire. Comme pour le Cerf-soleil jersey bio sable que je n'ai pas réussi à exploiter de manière optimale pour le TROP TOP, le motif aurait été mal centré. Du coup je me suis rabattue sur le Chalk stars gris dont j'aime l'effet de dégradé. Pour le reste, j'ai hésité avec une couleur plus peps (après tout le modèle s'appelle Ensoleillée) mais finalement, je suis partie sur une patte noire dans une chute de tissu. Grand bien m'en a pris puisque je n'avais pas anticipé les étapes en biais, et que j'avais juste du biais noir en stock. Voici donc le modèle en 4 ans, à l'oeil ça me semble un peu grand pour ma lilliputienne, verdict demain soir.

IMG_2604

Trop top les vacances

La  dernière petite cousette d'avant les vacances, un TROP TOP d'Ivanne S, dans sa version col à bénitier. Quelques petites déceptions... D'abord mon coupon de jersey Cerf-soleil couleur sable ne m'a pas permis de réaliser l'alignement adéquat pour mettre le faon plus en valeur. Ensuite le col que je ne trouve pas assez drapé. Ce jersey un peu épais ne doit pas être la matière idéale pour cela.

IMG_2528

Cela étant dit, il a été très largement étrenné pendant notre semaine de vacances au camping à Soulac-sur-Mer. C'est un petit basique idéal pour être à l'aise et bouger à sa guise.

IMG_2553

Cent fois sur le métier tu remettras ton ouvrage

A peine remise de ma précédente déconvenue, et avant même de prendre encore le temps de vider mon coffre de voiture (pour info, sans doute prise d'un sursaut, je viens de le vider entre la rédaction de ses deux articles), j'ai enchaîné avec une nouvelle Songeuse, fermement décidée cette fois à ne pas commette le même impair. Il faut dire que cette semaine, je me sens bien désoeuvrée sans les filles, et la couture est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour combler le temps. Et je suis déjà impatiente de les retrouver pour les essayages.

Restait à décider quels tissus j'allais associer cette fois. Mes yeux se sont alors posés sur ce coupon Graphic Grey Tulip, dessiné et commandé dernièrement chez Spoonflower, et posé sur ma table à repasser. BANCO !

Source: Externe

En fouillant dans mon stock j'ai ensuite dégotté le coton gris perle qui s'associait à merveille. Là encore, j'ai frôlé le drame ! La faible laize des coupons Spoonflower, associée à l'ampleur des jupes HLW à bien failli me coûter cher. En coupant le devant sur le pli, et en soulevant ensuite la pièce découpée, j'ai eu la mauvaise surprise de voir qu'il manquait un peu de matière dans le bas de jupe (coupon déjà bien entamé par la pièce du dos). Heureusement que ma lilliputienne me permet de tailler plus court ! Et ma robe tracée en 6 ans a été bien rabotée dans le bas !

Pour apporter une touche de couleur, j'ai décidé on the fly de surpiquer mes coutures en rose fluo. Et après ça, le choix du biais lui aussi rose fluo s'est imposé. Il devenait alors naturel de ne pas le dissimuler dans un ourlet rapporté, mais plutôt de le mettre en valeur en le cousant à cheval. Et pour équilibrer cette touche de couleur, j'ai alors pris le parti d'en mettre aussi en haut. Mais en passepoil, je trouvais que cette différence d'épaisseur allait jurer. Et J'ai alors préféré utiliser le biais en bande large. Cela offre en plus l'avantage de joliment masquer les marges de coutures (après réduction) sur l'envers.

Et bien sûr quand fut venu le moment du montage des bretelles sur la jupe, j'ai pris mille précautions cette fois !

IMG_2603

 

Songeuse recto-verso

Vendredi dernier, c'est avec bonheur que j'ouvrais ma boite à lettres pour y découvrir ma petite enveloppe craft tant attendue (non qu'elle ait mis du temps à me parvenir, mais on est toutes les mêmes !) contenant ma dernière commande HLW. Malheureusement, le lendemain je partais pour une semaine de vacances. (C'est quand même un comble ça, d'écrire une chose pareille « Malheureusement je partais en vacances » non ?). Avec le sens de l'organisation qui me caractérise tant, ce même vendredi soir, je vidais une de mes trois valises de son contenu, éparpillant ainsi tous les tissus qu'elle contenait sur le canapé, et il était alors l'heure de la remplir pour les vacances.

A mon retour samedi, avec ce même sens de l'organisation qui me caractérise, et l'envie effrénée d'exploiter mes nouveaux patrons (et oui, en couture, ce sont nous qui exploitons les patrons), je n'ai même pas pris le temps de vider mon coffre de voiture, et hop, je m'y suis mise ! Et c'est là que cette histoire de valise vidée sur le canapé prend tout son sens : ce fut alors l'occasion de me pencher sur des tissus que je ne voyais même plus ! Et en particulier un coupon que j'avais acheté il y a bien des années, 5 ans à la louche je dirais. Après avoir craqué dessus à l'époque, il était resté là, abandonné à lui même. Il avait bien croisé mon regard depuis, mais, il avait fini par me faire horreur ! Et là, et bien, c'était comme une évidence ! Il serait parfait pour une Songeuse ! Je ressors aussi les restes de mon coupon de 3 mètres de coton lycra des coupons de Saint Pierre déjà utilisés ici

IMG_2593

Et là votre oeil de lynx la voit la boulette ? Et oui, au moment de retourner sur l'endroit les bretelles (déjà cousues, réduites et surjettée !) je me rends compte que je les ai montées à l'envers :-\ Je n'ai pas mon petit modèle sous la main toute cette semaine. Je ne sais pas quel sera le rendu, j'ai peur que ça baille dans le dos. C'est quand même une sacrée histoire pour ce coupon maudit !

Encore une chouette turbulette

Quand ma soeur a découvert sur facebook la turbulette que j'avais réalisée comme cadeau de naissance du petit Elyo, sa réaction fut immédiate ! « Alors là trop génial je veux exactement la même personnalisée pour Tom. Sa turbulette devient trop petite » Aussitôt dit, aussitôt fait, j'ai donc récupéré le dessin vectoriel de ma précédente turbulette, et quelques modications plus tard :

- petite modif de la signature (remplacer le prénom bien sûr et la decendre un peu car la précédente était un peu haute et elle était légèrement prise dans la couture)
- petite modif pour un bleu nuit 
- petite modif de la couleur des deux chouettes ainés, pour correspondre davantage à deux garçons
- et bien sûr remplacer "soeurs" par "frères",

le tour était joué. Ne restait plus qu'à attendre que ma commande Spoonflower traverse l'Atlantique, et accessoirement à coudre cette turbulette. J'ai fait une heureuse, et je le suis tout autant d'avoir ainsi gâté mon neveu.

11112858_10206366545311474_8945171988338372524_n

11082632_10206366545631482_4148602915161750262_n

11102707_10206366544191446_425880273303424516_n

18883_10206366544551455_8551312642949073158_n

11146274_10206366544511454_1650461467004210605_n

Carnaval 2015 #2

On pourra dire que ce carnaval 2015 m'aura bien occupée toute cette semaine ! Après le déguisement de spidergirl, il était urgent de m'attaquer au second costume. La miss Romane étant par la force des choses un brin moins causante que sa soeur, le choix pour cette cousette m'est donc revenu. J'ai un temps lorgné sur la l'Eternelle de HLW, sans doute poussée par l'envie irrémédiable de voir une de mes filles déguisée en fille, mais deux problèmes se sont posé à moi. Le premier, et pas des moindres, c'est que j'étais hors délai pour passer ma commande, la seconde, et de taille (c'est le cas de le dire), c'est que les métrages de fournitures affichées sur la page du patron (excellente initiative cela dit en passant !) m'ont un peu affolées... Je garde donc cette idée dans un petit coin de ma tête, mais ça sera pas pour cette fois. Ensuite, j'ai pensé aux bottes de Romane, et j'ai alors eu l'idée de partir de celles-ci pour créer un déguisement de petite indienne (ambiance cow girl, et non Bollywood). Forte de mes précédentes réalisations de la Mini-Perle d'Ivanne S, une première fois ici, et une seconde fois , j'ai donc pensé à exploiter ce même patron, dans un tissu imitant le daim, mais cette fois dans sa version volantée devant. J'imaginais déjà pouvoir couper ce volant pour en faire des franges... Le patron papier a donc été schotché et coupé lundi soir (ma présence d'esprit m'a rappelée à temps que cette version à volant était incompatible avec l'hyper simplification que je recherchais, et qu'il me serait difficile de faire sans les poches), le tissu quant a lui a été taillé mardi entre midi et deux durant la commission couture de mon CE, et le tout a été cousu le soir. Cousu ET customisé devrais-je préciser... J'ai en effet mis une nouvelle fois ma cameo à contribution pour ajouter des plumes en flex.

IMG_2082

IMG_2083

Ce même mardi, c'est le jour où Ivanne lançait aussi son nouveau patron, et là on peut vraiment dire que le choix de cette date était vraiment TROP TOP !! Alors que je cogitais déjà à quel haut, je pourrais utiliser, on peut dire que ce lancement m'a enlevé une belle épine du pied. D'autant que pour un déguisement, je vous avoue que je ne pensais pas trop m'embarquer dans des finitions de folie. J'ai donc commandé le patron immédiatement. Je l'ai imprimé et scoché mercredi midi. Mercredi soir je l'ai coupé, cousu (un devant, deux dos, pas de manches, TROP TOP je vous dis !) et flexé. Jeudi ne me restait donc plus qu'à poser les pressions KAM dans le dos, à "franger" les manches et à créer un petit bandeau pour les cheveux.

IMG_2090

 Et ce matin, c'était enfin le jour J ! 

bisou2

bisou1

Carnaval 2015 #1

Depuis quelques semaines, je n'entends (principalement) parler mon petit moulin à paroles que de deux sujets : le Moyen-Âge et le carnaval de l'école. Là dans ma tête de maman, ça ne fait qu'un tour « oh chic, c'est l'école qui gère les costumes, des costumes de chevaliers donc, un truc de moins à penser !". Exemple, le soir au moment du déshabillage, mademoiselle pose son t-shirt sur la tête de son cheval à bascule et elle dit « tiens je te mets ton heaume ».

Et puis le week-end dernier, un nouvel invité s'imice dans nos conversations ses monologues : Spiderman ! « Et ben moi avec le grand Erwan, on va se déguiser en Spiderman ». Le doute s'installe dans mon esprit, et le lundi matin j'interpelle la maîtresse « Ôtez-moi d'un doute, pour le carnaval de l'école c'est bien vous qui préparez des déguisements avec les enfants sur le thème des chevaliers ? Parce que Lorène me tanne depuis quelques jours en me disant qu'elle et le grand Erwan seront déguisés en spiderman » Réponse : « Ah non, en fait on leur fait juste faire un étendard et le reste du déguisement c'est du maison. Il y a quelques années on faisait tout le déguisement mais les enfants étaient tristes de ne pas pouvoir mettre leur déguisement de robes de princesses ou autres... »

Petit mail à la maîtresse de ma grande (forcément un brin moins bavarde), et même réponse ! Pour vendredi 27 donc, deux costumes à imaginer et concevoir.

J'ai commencé par régler son compte à Spiderman ce week-end, après avoir été m'approvisionner en lycra bleu dans la semaine entre midi et deux, et après avoir cogiter au modèle...

Inkscape, silhouette, imprimante, feuille de transfert pour tissus foncé, flex, google image, dafont, Cameo, surjeteuse, feutres, fer à repasser, etc... et une petite assistante de choc !

08

Je suis donc partie du legging fourni avec la Sally Dress de my Childhood Treasures, que j'ai coupé en une partie bleu et une partie rose. Pour tout vous dire je planchais à un modèle un brin féminisé du costume de Spiderman, ayant d'ailleurs déjà dessiné ce qui allait être le plastron de devant. De plus, j'avais déjà du lycra rose et je trouvais donc dommage d'en acheter du rouge. Le rose est d'abord mal passé auprès de miss 4 ans et des idées déjà bien arrêtées, mais j'ai tout de même réussi à faire passer la pilulle en argumentant que c'était pour s'accorder avec ses nouvelles baskets. 

09

Le legging fourni avec la Sally Dress de my Childhood Treasures, disais-je, coupé en une partie bleue et une partie rose. J'ai missionné la miss pour dessiner au promarket la toile d'araignée sur le bas rose, pendant que je faisais chauffer et la caméo et le fer pour venir y aposer des araignées en flex.

06

Pour le haut, une base de t-shirt Ottobre à manche raglan aura fait l'affaire. Et pour la custo, un transfert à chaud du motif devant, ainsi que qu'une toile très artisanal au promarker, une araignée en flex dans le dos (la même que sur les jambes mais en plus grande, vive la vectorisation !)

07      05

Je crois qu'elle est ravie !

01

02

03

04

 

 

Cadeau d'anniversaire

Et de trois ! Troisième invitation à un goûter d'anniversaire pour ma grande Romane ! Et en ce 21 mars, journée mondiale de la trisomie, ces invitations revêtent pour moi (et pour elle !) un doux parfum que l'on doit appeler "intégration". A cette occasion, j'ai donc pris le temps de coudre un petit cadeau home made. Une nouvelle mini-perle d'Ivanne Souffet, que j'avais déjà eu plaisir à faire. Je l'ai tracé en 8 ans. Ca sera peut-être un peu grand au final, mais je suis un peu perdue avec les standard, surtout quand je vois ses copines de classe qui ont un an de moins et une tête de plus. 

o-matic

 

Petite personnalisation en flex

IMG_2021

 

Romane prend la pose (désinvolte) pour montrer le cadeau. Moue boudeuse ? Non, non, moue chupa chups !

o-matic2

Mini-perle et Gourmande un mariage presque heureux...

Tiens une petite archive qui commence à dater un peu. 

Tout est d'abord parti d'une Mini-Perle d'Ivanne Soufflet que, chose rare, j'ai pour une fois voulu assortir à un petit haut pour en faire un petit ensemble. C'était peu de temps après avoir confectionné cette première version de la gourmande de HLW, j'ai donc décidé de marier les deux univers. 

Voici donc le résultat. Aucune difficulté particulière, passé la compréhension du plissé de la mini-perle tout de même... J'ai choisi de ne border de passepoil doré que le bord des poches et pas la ceinture. On retrouve ce même passepoil sur le torse de la Gourmande.

miniperle

miniperle2

Tout petite déception à l'essayage de l'ensemble, puisque les pans arrondis de la Gourmande viennent cacher les jolies poches de ma Mini-Perle. Mais bon, gageons que celles-ci sauront se rebeller et montrer tout leur atout charme à la belle saison avec un petit t-shirt.

miniperle3

Une chouette gigoteuse... enfin je trouve...

14 décembre, 14 mars, ce n'était nullement prémédité, mais il aura bien fallu trois mois pour que mûrisse cette idée de cadeau de naissance. Et encore, je ne parle pas des derniers mois de grossesse, où ça turbinait déjà dans ma petite tête pour trouver LE cadeau. Et puis finalement l'idée est arrivée, je ne saurais dire comment, je ne saurais dire quel fut le déclic, l'inspiration. Ce devait être il y a un mois environ. Forte de ma lubbie du moment, à savoir l'impression textile, et de mes nombreux séjours sur les sites spoonflower et sam'oz, j'ai donc décidé de dessiner le patron d'une gigoteuse sous inkscape, et de la décorer à ma façon, en ciblant une création-plus-personnalisée-tu-meurs.

Et comme je n'arrive pas non plus à me départir de cette fâcheuse manie des jeux de mots à deux balles, j'ai eu la chouette idée d'associer cette vectorisation d'un hibou avec le mot "chouette".

J'aime inkscape et ses multiples possibilités. En particulier celle propre au dessin vectoriel : l'ajustement à la taille souhaitée d'un même motif. C'est ainsi que la chouette s'est démultipliée en une famille de chouettes, conforme à la famille de ce petit bébé que je voulais gâter.

En haut, pour rester dans le thème de la nuit, j'ai ajouté des étoiles et une lune. 

Bon, là à cet instant, je vous avoue que j'ai douté de moi. Certes cette maquette présageait d'une jolie gigoteuse colorée et enfantine, mais j'ai alors eu peur de la symbolique. J'avais peur de faire une faute de goût... Et puis une amie m'a conforté dans cette idée, et hop je passais commande chez spoonflower en version "eco canvas" qui était la seule version qui me permettait d'imprimer la face devant et la face dos sur un même coupon.

Le colis est arrivé jeudi, et en l'ouvrant, je n'ai pas été déçue par le rendu des couleurs. Elles sont éclatantes !! Et voici donc le résultat (j'avais oublié depuis tout ce temps à quel point il est facile de coudre une gigoteuse).

IMG_1993

IMG_1994

Les aplats bleus sont sérapés par des lignes noires épaisses, où j'ai dessiné des points de coutures jaunes (comme la lune et les étoiles) en trompe l'oeil. 

IMG_1997

IMG_1995     IMG_1996

Un petit regret tout de même, cette signature inclue dans le design, et que j'ai positionné légèrement trop haut dans l'encolure dos, et qui est partiellement prise dans la couture. Du coup, le E dans cette police qui plus est peut facilement passer pour un Z.

IMG_1998